ADIEU AU LOTISSEMENT DE LA DRAILLE

C’était en juillet dernier, par une tribune libre moqueuse le nouveau maire et son équipe PS/ELLV me reprochaient d’avoir osé voter contre son lotissement de la Draille.

Un lotissement communal de 4 lots prévu au Fesquet, avec une seule voie d’accès, la rue de la Grange car l’autre voie aux pieds du lotissement est située dans la zone rouge du PPRI (Plan de prévention des inondations) de Clapiers.
Avec un dénivelé tellement important qu’il aurait fallu y installer un ascenseur afin de permettre aux personnes à mobilité réduite de s’y rendre.
Une opération immobilière sur les rives du Lez, difficilement accessible aux services de secours mais devant rapporter 500 000,00€ à la commune, et c’était là l’unique argument du nouvel maire et de son équipe PS/EELV pour justifier cette folie immobilière.

J’ai donc saisi le tribunal administratif de Montpellier pour faire annuler la réalisation de ce lotissement, mais c’est la révision du SCOT (Schéma de cohérence territoriale) de la métropole de Montpellier qui nous sauve du bourbier dans lequel s’était enferré le nouveau maire.

Décidément que ce soit en matière d’urbanisme pour le centre du village ou pour le Fesquet ou bien lorsqu’il faut justifier une augmentation d’impôts, cette nouvelle équipe est toujours rattrapée par la vérité.

ALERTE BETONISATION

Le 20 février, je découvre au travers d’une alerte Internet, le lancement en catimini d’un appel d’offre ouvert aux seuls architectes-urbanistes ayant pour objectif le réinvestissement urbain de 5 secteurs de Clapiers, soit :
Secteur 1 : Eglise/Grd rue/Place Max Leenhardt
Secteur 2 : Château/Parc/Bld de la liberté
Secteur 3 : La Plaine/connexion avec Jacou
Secteur 4 : Rond Point de Girac
Secteur 5: Fesquet.

Après le projet Hectare/nouveau maire sur notre centre historique, que nous cache-t-on encore ?
Pourquoi ne pas D’ABORD consulter les Clapiérois sur leurs choix et projets pour ENSUITE faire travailler les architectes et urbanistes ?
Drôle de démocratie participative, ne trouvez vous pas ?

Télécharger ci-dessous la publication légale :
APPEL D’OFFRE CLAPIERS – RE-URBANISATION

PRESERVONS LA PLURALITE DE L’INFORMATION

La Marseillaise, journal d’information issu de la Résistance est en danger.
Aujourd’hui ouvert à toutes les composantes du mouvement social et citoyen, il paye le prix de son indépendance des grands groupes financiers.
Comme moi, rejoignez son comité de soutien au lien suivant :
Comité de soutien à La Marseillaise

Par ce soutien, ce ne sont pas les idées ou la ligne éditoriale de La Marseillaise que vous approuverez, mais le principe de la pluralité d’information dont notre société a bien besoin.

J’ai demandé l’inscription à l’ordre du jour de notre prochain Conseil municipal d’un voeu appelant à la préservation de la pluralité d’information.

Souhaitons qu’après avoir été Charlie, Clapiers soit #MaMarseillaiseVivra.

Télécharger ici ce voeu :   VOEU LA MARSEILLAISE

INAUGURATION ZAC du CASTELET ou VISITE au CHEVET du MALADE

14 décembre c’était l’heure des visites, un peu comme lorsque l’on se rend au chevet d’un ami ou d’un parent malade, on lui dit que tout va bien mais l’on est très inquiet.
Et c’est bien mon sentiment lorsque je regarde la visite faite à la future ZAC du Castelet à Clapiers, le 14 décembre dernier par le Président de la Métropole.

Depuis le Boulevard de la Liberté, vous pouvez profiter d’une vue face à vous sur 14 hectares de terres agricoles.
Dans certains départements, le feu était souvent le précurseur à la bétonisation avant qu’une loi ne gèle tout territoire brulé et le rende inconstructible.
La jachère joue ce rôle pour les terres agricoles, évitant ainsi de poser la question de la compensation agricole indispensable aux produits qui nous nourrissent.
Et à Clapiers, nous en voyons le résultat avec le bétonnage de ces 14 hectares de terres agricoles sans aucune mesure de compensation agraire.

Toujours sur le boulevard de la Liberté, vous avez dans votre dos le mur clocher de l’église de Clapiers classé monument historique et marqueur de l’ADN de notre village.
Profitez de cette vue, car après l’urbanisation, les constructions autorisées jusqu’à 14 mètre de haut vous la cacheront.

Quelque fois, une hospitalisation est nécessaire pour guérir, voire améliorer, mais ce n’est pas le cas.
Les Clapierois pratiquent le sport national d’accompagner leurs enfants à l’école.
Sauf qu’à Clapiers, ce sport se transforme en marathon à force de courir au devant de 3 écoles dans des lieux différents et d’un collège où les frères et sœurs se répartissent.

La réalisation de cette ZAC aurait pu être l’occasion, de rapprocher nos 3 écoles du collège et permis ainsi que sur un seul et même lieu les enfants puissent accéder à un groupe scolaire tout neuf à proximité de la future nouvelle crèche.
Gain de temps, moins d’émission de polluants auraient complété ce tableau, mais comme pour le tram, cette visite manquera un nouveau rendez-vous manqué,.
En effet, le nouveau maire et son équipe PS/EELV refuse ma proposition de regroupement scolaire.

La potion est d’autant plus nocive que le boulevard de la Liberté, référencé par le Journal 40 Millions d’Automobilistes parmi les 3 pires routes de l’Hérault, va voir arriver une horde de 800 véhicules supplémentaires.
800 véhicules pour lesquels le nombre de place de stationnement vient d’être divisée par 2 dans le nouveau projet du nouveau maire et de son équipe PS/EELV.

Alors visite mortifère ? Peut être pas, en tout cas visite à un malade dont le médecin se trompe de traitement.

Mon tract d’information sur la modification du PLU concernant la ZAC du Castelet
(enquête publique aujourd’hui close).
A télécharger ici :   tract-zac-castelet-clapiers

UN IRREDUCTIBLE VILLAGE GAULOIS ?

Ce 27 novembre est la dernière journée de la semaine de la réduction de déchets.
L’écologiste que je suis, la militante associative pour une meilleure gestion de nos déchets sur le Métropole de Montpellier qui souhaite l’amélioration d’Ametyst et de la gestion de la décharge de Castries (http://dechargedecastries.fr) ne pouvait être absente de ce rendez-vous.

Avec quelques citoyens nous sommes allés à votre rencontre pour débattre des conséquences de la sur-production de déchets et des moyens pour les réduire.
Grâce à vous, à nos rencontres et nos discussions, j’ai la confirmation que Clapiers n’est pas l’irréductible village gaulois en matière de réduction de nos déchets que l’inertie du nouveau maire et de son équipe PS/EELV peut laisser entendre.

Vous trouverez ci-desssous le support utilisé lors de ces rencontres :
reduisons-nos-dechets1mns reduisons-nos-dechets-verso

Support que vous pouvez librement télécharger aux liens ci-dessous:
reduisons-nos-dechets1mns-recto
reduisons-nos-dechets-verso

REPRENONS LA MAIN SUR L’URBANISME DE CLAPIERS

Une modification du PLU de Clapiers est en cours.

Nous avons jusqu’au 10 novembre pour nous exprimer, ne laissons pas passer cette occasion pour donner notre avis sur les opérations d’urbanisme de la ZAC du Castellet et du Soleil des Garrigues.
Pour ma part, j’ai souhaité informer les Clapiérois directement impactés par ces 2 opérations immobilières par les tracts ci-dessous.

soleil-des-garrigues-tract               tract-zac-castelet-clapiers

 

Téléchargez ici mon tract concernant le Soleil des Garrigues :
Le Soleil des Garrigues (ex Danois)
soleil-des-garrigues

Téléchargez ici mon tract concernant la ZAC du Castelet :
La ZAC du Castelet
tract-zac-castelet-clapiers

 

LA VERITE SUR L’URBANISATION A MARCHE FORCEE DE CLAPIERS

Acculés dans leurs contradictions, voire leurs mensonges, le nouveau maire de Clapiers et son groupe PS/EELv tentent désespérément de justifier leur politique du « tout béton » par une prétendue obligation découlant du Plan Local de l’Habitat (PLH) de la Métropole de Montpellier qui imposerait de défigurer notre village.

Malheureusement, les chiffres sont là, le PLH de la Métropole impose sur la période 2013/2018 la construction de : 375 logements dont 125 logements sociaux locatifs.

Les projets immobiliers cautionnés par le nouveau maire et son groupe PS/EELV totaliseront quant à eux, fin 2018 : 654 logements dont 229 logements sociaux locatifs.

Nous sommes aujourd’hui 5 450 habitants, fin 2018, si nous ne freinons pas ces folies, la population de Clapiers sera égale à 7 739 habitants.
Monsieur le nouveau maire, avez-vous été élu pour détruire notre cadre de vie et faire de Clapiers un univers de béton ?

Vous pouvez télécharger ci-dessous les décomptes précis des folies urbanistiques du nouveau maire et de son groupe PS/EELV :
urbanisation-a-marche-forcee

 

VENEZ DESSINER NOTRE VILLAGE

page-01
Le temps est venu de reprendre la main sur l’urbanisme de notre commune, je vous propose d’y travailler ensemble
Ce vendredi 30 septembre, salle Jean Louis Barrault à Clapiers à 18h30.
Ne laissons personne décider à notre place.

affichecentre2016-2

URBANISME CLAPIERS – C’EST ENCORE UNE FOIS N’IMPORTE QUOI

Le Conseil de Métropole va examiner le 28 septembre prochain la modification simplifiée n°2 du PLU de Clapiers.
Et encore une fois, c’est du grand n’importe quoi…….
La Métropole qui a maintenant la compétence de l’urbanisme à Clapiers a prescrit la modification de l’emplacement réservé n°13 afin d’y implanter les services techniques de la commune de Clapiers.
La bonne gestion du nouveau maire de Clapiers et de son groupe PS/EELV a encore frappé, c’est sur l’emplacement n°14 et non pas n°13 que les Clapiérois ont été consultés.
Par courrier ci-dessous, j’en ai informé le Président de la Métropole afin d’éviter que les Clapiérois ne subissent les conséquences d’une telle situation.
Télécharger ci-dessous mon courrier au Président de la Métropole de Montpellier.

prsdt-metropole

MA REPONSE AU NOUVEAU MAIRE

Le nouveau maire fait du rétropédalage sur le projet du centre historique dont il reconnait l’existence, mais il tient dans son communiqué des propos qui m’incrimine directement.
J’ai réclamé le droit de réponse ci-dessous, aura-t-il le courage de le publier ?
A suivre.
Ci-dessous ma demande droit de réponse au nouveau maire de Clapiers.

droit-de-reponse-maire