VENEZ DESSINER NOTRE VILLAGE

Le temps est venu de reprendre la main sur l’urbanisme de notre commune, je vous propose d’y travailler ensemble Ce vendredi 30 septembre, salle Jean Louis Barrault à Clapiers à 18h30. Ne laissons personne décider à notre place.

MA REPONSE AU NOUVEAU MAIRE

Le nouveau maire fait du rétropédalage sur le projet du centre historique dont il reconnait l’existence, mais il tient dans son communiqué des propos qui m’incrimine directement. J’ai réclamé le droit de réponse ci-dessous, aura-t-il le courage de le publier ? A suivre. Ci-dessous ma demande droit de réponse au nouveau maire de Clapiers. droit-de-reponse-maire

CENTRE HISTORIQUE – 1ère VICTOIRE

1ére victoire des citoyens sur le nouveau maire et le groupe PS/EELV, la Gazette de Montpellier annonce la décision de retrait de ce projet fou. Bravo à toutes et à tous, mais nous devons rester vigilant. .

MASSACRE du CENTRE HISTORIQUE

Sont-ils devenus fous ? Une vague de folie urbanistique frappe Clapiers et l’on peut se demander si notre nouveau maire et son équipe PS/EELV craignent tant l’avenir des urnes qu’ils veulent marquer au fer à béton leur empreinte dans l’histoire de notre village. Après avoir promis à Hectare Immobilier la vente des ateliers municipaux situés rue de Vendargues, ils adoubent sans mot dire leur projet de massacre de notre centre historique. Toujours dans la rue de Vendargues, à proximité de notre mur clocher classé monument historique, s’élève la maison « Sabatier » elle aussi classée par l’Architecte des Bâtiments de France. Et bien, là encore, le nouveau maire et son équipe PS/EELV cautionnent la destruction d’une page de notre histoire. Vous l’avez compris, l’objectif est de permettre à une opération immobilière privée de détruire la quasi totalité de notre centre historique, et il est hors de question pour moi de les laisser faire. Après avoir été alertée par les riverains et à l’occasion du Conseil Municipal du 15 mars 2016, j’ai interpellé le nouveau maire sur l’existence de ce projet. A mon grand étonnement, celui-ci m’avait alors froidement rétorqué : « …..aucun projet n’a encore été décidé. Lorsque nous avancerons sur ce point,comme à l’habitude nos concitoyens seront avertis….. » et « …Vous connaissez mon engagement sans faille pour la concertation citoyenne… ». Nous sommes aujourd’hui malheureusement bien placés pour le constater, la réalité est toute autre. Ce projet existe bel et bien, des plans circulent et son état d’avancement démontre qu’il a été réalisé en collaboration régulière entre […]